Groupe d'entraide...

Aller en bas

Groupe d'entraide...

Message  Admin le Ven 11 Déc - 1:22

Bonsoir Chambord, b'soir Sandrine :-),

Je voudrais clarifier deux ou trois choses qui nous permettront, peut-être, d'avancer dans le débat...

1. le forum est avant tout un lieu d'échange d'idées, de réflexion globale et je n'ai pas voulu en faire un lieu où les personnes se devaient de témoigner. Un témoignage, même s'il peut-être utile à d'autres, est un acte personnel et qui demande du courage. Même si nous sommes, pour certains, protégés par un pseudo, nous pouvons aussi nous exposer et ce n'est pas le but. Le forum se veut, comme le dit, Sandrine, un lieu de réflexion collective qui pourra déboucher, espérons le, sur un réel débat de fond. L'existence même de ce forum n'a pas été édictée par la certitude de l'existence d'un besoin pour les professionnels. Cependant, il faut bien se rendre compte que tout ce qui transite par ma boîte de messagerie privée ne se retrouve pas sur le forum... Et là, j'ai reçu quelques messages qui ne laissait aucun doute là dessus. Un besoin existe chez certains d'entre nous donc ce forum a déjà sa raison d'être. Je ne voulais pas être le dépositaire du malaise des membres ou de certains d'entre nous. Je reste ouvert à tout message, comme je l'ai été jusqu'ici. Que les personnes qui me contactaient jusqu'ici soient rassurées : Rien ne transparaîtra sur le forum.

2. L'émergence de ce besoin pour certains membres m'a poussé à investiguer plus loin... Le forum est lieu collectif et public. Ce lieu virtuel peut justement être trop "ouvert" et il me semblait opportun de pouvoir offrir un autre lieu voir un autre vecteur. L'idée du groupe d'entraide a donc germé. Il est clair aussi qu'à l'heure actuelle, je ne peux dire la forme "physique" qu'il prendrait si celui-ci vient à voir le jour.
Un souci important est à noter sur ce point, nous sommes dans le domaine de l'Internet et celui-ci n'a pas de frontière géographique... Alors si un membre désireux d'un tel groupe nous vient de Bruxelles, un autre de Namur, de Mons puis d'autres de Valenciennes, Maubeuge voir Marseille, il serait difficile d'organiser des rencontres physiques entre les personnes.
La démarche réflexive à ce niveau est toujours embryonnaire. L'idée des rencontres physiques serait, à mon avis, intéressantes mais il conviendrait d'essayer de diversifier les points de rencontres. A ce niveau, il serait intéressant que des personnes "volontaires" puissent se dévoiler (dans les diverses régions) afin de voir comment articuler ces rencontres. Le contenu et la manière éventuelle de mener cers réunions sont aussi à définir. Nous sommes encore dans le flou et c'est dans le but de faire avancer les choses que j'ai contacté les membres du forum (Merci d'ailleurs aux personnes qui se sont déjà manifestées)

3. L’animation de ce(s) groupe(s) d’entraide devrait, à mon sens, être confiées à des pairs. Ces pairs, avec une formation à la dynamique de groupe, à l’entretien…, pourraient offrir un peu de leur temps. Je ne pense pas que des professionnels (psychologues ou autre) doivent obligatoirement être présents. Le but n’est pas d’organiser une thérapie, ni de créer une secte… La décision de se faire aider appartiendrait et c’est bien heureux à la personne elle-même…

4. Double emploi ? Oui peut-être et alors ? On peut déjà dire qu’en quelque sorte le forum fait double emploi avec d’autres sites (lesocial.fr, éducspe.be, paroled’éduc ou que sais-je encore…) mais celui-ci cible une particularité de notre profession. Il n’était pas d’ailleurs inclus dans les espoirs fondés dans ce forum de rivaliser avec qui que ce soit. Le forum existe et certaines personnes ont bien voulu me, nous suivre dans cette voie. A partir de là, je me dis que celui-ci a déjà sa raison d’être…

5. Enfin, concernant la remarque relative à la conscientisation des éducateurs, je ne peux dire si le besoin s’en fait ressentir ou pas… Je pense que beaucoup sont conscients de l’usure qui découle, naturellement, de notre métier. Etre conscient des difficultés de notre métier, il faudrait être aveugle ou un super héros pour ne pas d’en soucier. Je ne pose aucune hypothèse là-dessus, je lance l’idée et la suivra, l’amendera qui voudra ou pourra et la transmettra à nos pairs ou pas… Il n’existe aucune obligation que ce(s) groupe(s) voi(en)t le jour… Si déjà cette idée pouvait faire réagir certains au sein de leurs structures et de parler un peu plus des difficultés sans tabous, ce serait déjà gagné. Je ne prétends pas que cela n’existe pas déjà dans certaines structures. Force est de constater que les personnes ayant répondu à l’enquête menée cette année ciblent le manque de supervision comme élément prédisposant à une usure précoce.

Je sème, je butine et on verra si quelque chose en ressort. Il faut laisser le temps au temps…

6. J'espère avoir apporté un peu de lunmière...

Admin
Admin

Messages : 173
Date d'inscription : 03/11/2008
Age : 52
Localisation : Charleroi

Voir le profil de l'utilisateur http://burnout.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Groupe d'entraide...

Message  Chambord le Jeu 10 Déc - 12:04

B'jour à tous

Pas mal l'idée d'un groupe d'entraide... J'ai quelques questions qui me viennent à l'esprit!!! Comment allez vous vous y prendre afin de sensibiliser les personnes concernées, de leur faire comprendre que ce type de groupe peut-être utile ? L'animation de ce genre de groupe sera-t-elle confiée à des professionnels ? Les rencontres seront-elles physiques ou par le biais d'Internet uniquement ? Si vous passez par Internet, cela ne ferait-il pas double emploi avec un site comme celui-ci?

Bonne journée

Chambord

Messages : 10
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 44
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Groupe d'entraide...

Message  Admin le Lun 2 Nov - 15:18

Je viens vers vous avec un sujet qui fait mon actualité...

A la lecture des résultats de l'enquête, que j'ai menée sur l'indice de satisfaction du travail d'éducateur, un item est repris très souvent comme très négatif. Il s'agit de la supervision d'équipe et le manque de discussion et d'aide au sein des institutions. Une solution pour rendre le droit à la parole réside dans les groupes d'entraide... (Ce n'est qu'une possibilité parmi d'autres évidemment)

Il est dans l'air du temps qu'un groupe d'entraide lié au self help d'une mutualité voit le jour. Nous en sommes à la constitution du dossier d'inscription. Dans le cadre de ce groupe d'entraide, il est prévu qu'un membre de ce groupe puisse répondre à certaines personnes via une boîte mail spécifique. Que pensez-vous de la possibilité de pouvoir parler anonymement ou pas à un de nos pairs. Il ne s'agirait pas d'une thérapie mais bien d'offrir la possibilité de s'exprimer à toutes personnes désireuses de le faire. Le répondant serait, à priori, choisi dans des éducateurs d'expériences qui donneraient un peu de leur temps. L'"écoute" serait le maître mot de ce groupe...

Dites-nous vite ce que vous en pensez. Le groupe n'est pas encore porté sur les fronts baptismaux, nous pouvons modifier tout ou en partie de la chartre que nous allons mettre au point.

Même l'idée de participer à ce genre de groupe ne vous tente pas, donnez-nous vos idées...

Merci

Admin http://burnout.1fr1.net/

Admin
Admin

Messages : 173
Date d'inscription : 03/11/2008
Age : 52
Localisation : Charleroi

Voir le profil de l'utilisateur http://burnout.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe d'entraide...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum