question sur le burnout

Aller en bas

question sur le burnout...

Message  Flavie le Lun 4 Jan - 10:47

Je viens de lire ces posts concernant le burnout et la maltraitance...

Sandrine demandait où elle peut commencer... Moi je dirais qu'elle commence dès que l'on n'est plus bienveillant, bien traitant... La limite est certainement ténue et floue. Déjà ne pas reconnaître l'autre dans ce qu'il est, ce qu'il représente, c'est déjà être maltraitant. Ignorer la personne dont on a la charge, ne pas reconnaître ses besoins et par conséquent ne pas tenter d'y répondre, c'est une forme de maltraitance. La maltraitance morale ou psychologique est, je pense, bien plus présente qu'une maltraitance physique. La maltraitance physique, on peut en voir les conséquences tangibles alors que la maltraitance est bien plus subtile et les effets, aussi dévastateurs, ne se voient pas spécialement...
Voilà un premier élément de ma réponse, je reviendrai par la suite... Qu'en dites-vous ? Qu'en pensez-vous ?

Flavie

Flavie

Messages : 17
Date d'inscription : 19/05/2009
Age : 43
Localisation : 1000 Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

question sur le burnout...

Message  Ber,nardin le Ven 1 Jan - 18:58

Admin et Sandrine, bonjour et meilleurs voeux...

P'tit message à Admin : Dépêche toi de régler ton problème de GSM... Voudrais bien t'nvoyer mes voeux... et te parler!

Concrètement, en rapport au message de Sandrine, il me semble évident alors que la réponse peut-être oui sans équivoque...

En effet, devenir maltraitant parcequ'on est soi-même mal peut arriver. Maintenant, une personne en burnout qui deviendrait maltraitante avec ses proches n'est pas tellement excusable. Devenir maltraitant parcequ'on est mal ne peut, à mes yeux, se justifier. Les proches sont-ils responsables du mal-être ? La réponse est non si on prend le cas du burnout. Il prend sa source dans le travail et peut avoir des conséquences sur la vie privée et non l'inverse. Nous parlons bien de burnout et pas de dépression (peut-être refaire un tour sur le post burnout et dépression). Le dépressif, de toute façon, ne pourrait pas faire endosser son mal-être à des proches et leur faire payer le prix fort d'un mal être personnel. Même si le dépressif avait des griefs à faire valoir conre ses proches, ce n'est pas en devenant maltraitant que nous réglerions quoi que ce soit... et cela commence par l'ignorance... Ignorer l'autre et ses besoins, c'est déjà être maltraitant...

Voilà un élèment de réponse, j'espère avoir des retours.

Ber,nardin

Messages : 14
Date d'inscription : 19/04/2009
Age : 41
Localisation : Ixelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

question sur le burnout

Message  Admin le Mer 30 Déc - 2:32

Tout d'abord, merci à Bernardin pour ses voeux... On va se souhaiter, à toutes et à tous, le meilleur qui soit pour 2010 !

En réponse aux deux premiers messages de ce post, il semble, en effet, difficile de répondre à une question aussi "ouverte" et vague à la fois.

Globalement, je suis d'accord avec Bernardin et j'ajouterai cependant que toute situation de malaise, de difficultés ressenties dans le quotidien, il faut lui permettre d'exister et d'en prenrde conscience très vite (si possible)... Se laisser submerger n'apporte pas, à mon sens, un terrain stable qui permette la réflexion. Cette réflexion se doit d'être afin de clarifier les tenants et les aboutissants et par la suite pourrait permettre de se recentrer sur les valeurs que nous défendons. Nos valeurs, même si elles ne doivent pas conditionner absolument tous nos actes, doivent être au centre du débat. Retrouver le sens de ses valeurs et par là même le sens de notre vie (pourquoi pas ?) devrait permettre à quiconque de se retrouver soi même. En se retrouvant soi même, on peut alors retrouver les Autres en ce compris les proches, amis, conjoint, enfants... Il va, sans le dire, que les proches ont aussi leurs parts de responsabilité... Si un sentiment de haine tel que décrit dans le premier message existe, il conviendrait que les enfants, conjoint, ami(e)s acceptent de faire le point et le bilan. Un sentiment de haine d'arrive jamais par hasard... Il ne faut taire ce sentiment tout en expliquant aux personnes concernées le ressenti qui amène ce sentiment. Chaque personne est différente et le vécu de chacun l'est également mais la parole, en tant que communication, doit être omniprésente.

Difficile, sans élèments supplémentaires, de répondre plus...

Je repasserai par là dans quelques jours et on pourra peut-être déblayer un peu plus le terrain et donner une réponse plus correcte et plus précise...

Admin

Admin
Admin

Messages : 173
Date d'inscription : 03/11/2008
Age : 52
Localisation : Charleroi

Voir le profil de l'utilisateur http://burnout.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

question sur le burnout

Message  Ber,nardin le Mer 30 Déc - 2:13

Bonsoir...

Difficile de répondre à cette délicate question...

Tout d'abord, ta question me semble vague car il est difficile d'en comprendre le sens réel... Cependant, tu parles certainement d'expérience et il est alors parfois malaisé de trouver les bons mots, termes...

Je répondrai quand même que l'usure peut se faire ressentir dans la sphère privée et des choses oubliées, mises de côté ou carrément occultées peuvent surgir de manière brutale et avec beaucoup plus d'intensité qu'on ne le voudrait vraiment. La famille, les proches, les enfants ou le conjoint peut être diabolisé. Je pense qu'il est alors du devoir de la personne d'esssayer de voir clair le plus vite possible pour ne pas laisser une situation s'envenimer et de prendre des décisons à l'emporte pièce. Prendre ces décisions peut entraîner des conséquences qu'on ne voudrait pas et, surtout, on peut alors être amené à faire du mal autour de soi.

Sandrine, si tu repasses par là un de ces jours prochains, donnes nous, si tu le veux, plus d'infos sur le sens de ta question. Des membres de ce forum pourront peut être, si pas t'éclairer, au moins discuter avec toi

Bernardin

PS Meilleurs voeux à tout le monde...

Ber,nardin

Messages : 14
Date d'inscription : 19/04/2009
Age : 41
Localisation : Ixelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question sur le burnout

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum