l'éducateur face à la mort

Aller en bas

L'éducateur face à la mort...

Message  Admin le Jeu 10 Déc - 11:33

Bonjour,

j'ai bien lu avec attention les posts précédents. Merci à Sandrine et Flavie que je salue ici.

L'éducateur face à la mort rejoint simplement l'idée de ce qu'on se fait de celle-ci tout simplement. La mort nous touche qu'on le veuille ou pas. Nous la rencontrons au sein de nos familles, de nos amis, de nos connaissances et nous la retrouvons au sein de notre travail. Sommes nous simplement armés au quotidien face à celle-ci ? Quel est notre rapport à la mort... Nous devons nous poser la question...

Bien entendu, il faut distinguer la mort accidentelle, d'une maladie ou celle qui "couronne" une vie... Elle peut être inacceptable à nos yeux... Alors quand celle-ci nous implique dans notre travail, cela peut prendre une dimension supplémentaire. Nous accompagnons des personnes en demande d'aide et notre but final est que ces personnes soient le mieux possible. Cela n'implique évidemment pas la notion de mort vu que nous véhiculons l'idée de l'impulsion de vie... L'idée même de la mort d'un de nos résidant n'est évidemment pas à l'ordre du jour quand on prend notre service... Un décès peut intervenir cependant à tout moment comme pour toute personne. La probabilité qu'elle survienne n'est pas une haute probabilité. Cependant, avec une population vieillissante comme c'est le cas dans de nombreuses institutions (vieillissement global de la population et en institution aussi...), le risque d'y être confronté va croissant. Je pense donc qu'il faut se former au travail de deuil et l'accompagnement des personnes après le départ d'un de leur condisciple. Accompagner les personnes vieillissantes dans des conditions décentes vers une fin de vie la plus confortable fait de plus en partie du quotidien de certains éducateurs. Cependant, nous ne sommes ni infirmiers, ni n’avons une formation de base adaptée. Alors on pourrait être amené à travailler au cas par cas. Une fin de vie annoncée se gère évidemment autrement qu’un accident, une maladie brutale… Les éducateurs sont-ils suffisamment armés afin de pouvoir gérer ce genre de situation ? Peut-être le direz vous dans une réponse…

De toute façon, certains éducateurs ou éducatrices ne pourront de leurs propres aveux jamais armés. Même avec une formation adaptée, des collègues me disent être tout à fait incapable de gérer cette situation. Ils entretiendraient un rapport à la mort difficile et le transposer sur le lieu de travail serait au dessus de leurs forces. Ces personnes ne sont certainement pas majoritaires mais il est important de le savoir. Ces mêmes personnes devraient pouvoir le dire et ne pas se retrouver en première ligne dans la gestion de ce type de problème. Le travail en équipe prendrait ici aussi toute son importance…

Il reste cependant qu’une mort accidentelle donc brutale ne peut pas être gérée de la même façon qu’une fin de vie. Personne n’a le temps de s’y préparer et en ce compris la personne décédée elle-même… Une personne qui, au terme de sa vie, entrevoit l’issue de la mort peut préparer celle-ci. L’adage populaire nous dit qu’elle met de l’ordre dans sa vie… Pour les proches, l’équipe soignante aussi, ces moments peuvent être mis à profit pour préparer ce départ. Partir, c’est le lot de tout un chacun, tout dépendra de comment survient ce décès.

Enfin et pour en finir aujourd’hui, avec ce sujet délicat, je dirais que le rapport à la mort reste un sujet difficile. Y être confronté dans des actes professionnels pourrait s’avérer être un obstacle insurmontable.

Quel est votre avis sur la question ????

Dans un autre post, je vous parlerai également des responsabilités dont les éducateurs doivent assumer. Le décès accidentel d’un résidant d’ailleurs peut s’avérer périlleux pour le professionnel. A moins d’une erreur manifeste, d’un manquement, d’un acte de maltraitance… ceux-ci ne devraient pas pouvoir être inquiétés. Le pouvoir organisateur fixe les conditions de travail et d’encadrement, l’éducateur exécute… Bien entendu, si des conditions de travail n’apportent pas un niveau de sécurité suffisant, l’éducateur peut toujours refuser les conditions de travail. A nous de nous préserver via les assurances existantes. Cela ne nous permet pas de faire n’importe quoi mais peut prévenir de bien de mésaventures. Cela devrait faire l’objet d’un autre post.

Admin
Admin

Messages : 173
Date d'inscription : 03/11/2008
Age : 52
Localisation : Charleroi

Voir le profil de l'utilisateur http://burnout.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

l'éducateur face à la mort

Message  Flavie le Mar 24 Nov - 19:08

Bonjour,
J'ai été confrontée à la mort de résidents assez souvent. Je travaille avec une population vieillissante... et donc plus de risque de décés dans nos "effectifs".
Vu qu'on recnontrait des difficultés de gestion de ces moments là, nous avons pris lma décision de nous faire aider. Une infirmière et une aide soignante travaillant en maison de repos sont venues nous donner des pistes. Le seul problème est que nous avons pris cette initiative et n'avons aidé en rien par la direction... (je posterai bientôt un sujet sur le thème du soutien de la direction dans le quotidien et aussi un post sur le relais avec les familles)
Bref, cette aide nous a permis de mieux aborder le sujet avec les autres résidents, de mieux gérer notre stress et ensuite de mieux relancer la vie quotidienne avec les autres résidents. Je ne veux pas dire que la vie doit continuer coûte que coûte car il ne faut pas oublier ces personnes qui ont fait le quotidien de la sructure. Cependant, vivre dans le passé ne nous ferait pas avancer non plus...

Bien entendu, un décès d'une jeune personne est inacceptable, que ce soit en structure ou dans la vie quotidienne... Il s'agit d'un autre débat... Gérer un décès d'une personne jeune est encore une autre histoire. Je ne connais pas cet aspect des choses...

A vous de m'éclairer...

Flavie

Messages : 17
Date d'inscription : 19/05/2009
Age : 43
Localisation : 1000 Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum