Petite réflexion... (13/12/2008)

Aller en bas

petite réflexion

Message  Flavie le Mer 19 Aoû - 3:10

Bonjour à tous, il y a quelques temps que je ne suis venue sur le forum...

Cette réflexion qui nous est "imposée" par l'admin devrait nous faire réfléchir sur notre quotidien... Je crois qu'il est une évidence que pour être vrai dans notre boulot, on devrait être vrai avec soi même tout d'abord. Or pour être vrai avec soi même, il me semble aussi évident que l'on doit être le mieux possible avec soi même. Dans la même logique (pour moi!!!), pour être bien avec soi même, il faut s'occuper de soi, de prendre du temps pour soi, de prendre du recul... Donc oui, pour être bien avec les bénéficicaires, il faut être bien et en phase avec soi même. Pour ces raisons, s'occuper de soi devrait permettre de bien s'occuper d'autrui...

Ceci dit, je pense aussi qu'il n'est pas idispensable de toujours être bien... Nous ne sommes pas des super éducs, infaillibles pour qui aucuns moments de flottement ne pourrait être toléré. La vie, dont la nôtre, est faite de hauts et de bas. Le mythe de l'éducateur laissant son vécu, son histoire, ses problèmes à la grille de l'institution ou dans le vestiaire voire à la pointeuse doit être mis à mal. Le tout est de faire pour le mieux dans les circonstances données. Donner le meilleur de soi et dans le respect des personnes me semble plutôt réaliste... Cette optique de travail me semble plus proche de la réalité. Je crois aussi que l'éducateur, l'accompagnant, le soignant devrait pouvoir faire la part des choses entre son quotidien, son histoire de vie et la VIE qu'il a au sein de son association... Arriver à clarifier simplement le méli mélo existant entre tous ces élèments permet d'être vrai.

Il ne faudrait pas avoir peur que notre bénéficiaire nous renvoie un reflet de nous ne correspondant pas au standard du professionnel sans peur et sans reproche. L'éducateur a une mission d'accompagnement, certes, mais pas à tous prix. Les conditions de travail, la vie quotidienne, les petits et gros soucis sont autant de conditions qui déterminent notre humeur, notre enthousiasme... Etre capable de se présenter avec des lézardes possibles dans notre carapace peut donner une dimension autre à notre relation avec nos bénéficiaires...

Voilà le fruit de ma réflexion.

Bonne lecture

Flavie

Messages : 17
Date d'inscription : 19/05/2009
Age : 43
Localisation : 1000 Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

petite reflexion...

Message  Admin le Sam 4 Juil - 4:13

Me revoici...

Je me suis abstenu de répondre à ma propre réflexion, je sors du bois aujourd'hui...

Oui et mille fois oui. Je pense en effet qu'il faut en effet s'occuper de soi en premier afin d'être à l'écoute de l'autre.

Je ne vis pas de moments très transcendant en cette période et cela s'impose comme une évidence. En effet, je suis conscient d'une situation difficile et je me rends compte, en connaissance de cause, que je dois être vigilant. Mon Histoire pourrait m'empêcher de fonctionner, d'être à l'écoute de mes bénéficiaires. Sur ce point, je dois dire que nos collègues peuvent être un relais intéressant. Sans entrer dans les détails pour autant, j'ai demandé à mes collègues d'être des balises...

Ces balises, je pense qu'elles sont justement nécessaires. Oser dire : je ne suis pas au top et si vous remarquez que mon comportement avec nos bénéficiaires ne correspond pas à ce qu'il devrait être, dites le moi et VITE. Les remarques constructives des collègues seront autant d'atouts pour permettre au professionnel de s'occuper convenablement de nos personnes. Cela suppose une collaboration étroite, une confiance en ses collègues...

Voilà, tout cela pour dire qu'il faut, en effet, s'occuper de soi et avoir conscience de ses limites pour s'occuper convenablement de nos personnes. On ne peut donc , je pense, s'occuper des autres que si on prend soin de soi et être assez critique envers soi même afin de connaître ses limites qu'elles soient passagères ou pas.

Merci de réagir!

Admin
Admin

Messages : 173
Date d'inscription : 03/11/2008
Age : 52
Localisation : Charleroi

Voir le profil de l'utilisateur http://burnout.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

petite reflexion

Message  Ber,nardin le Dim 19 Avr - 16:34

Cela me semble être une évidence...

Comment pourrais je m'occuper vallablement et essayer d'apporter quelque chose à quelqun si moi même ne suis pas en phase avec moi même. Il me semble tout aussi vrai que je ne suis pas toujours à 100 % et que, lors de moments un peu plus difficiles dans ma vie privée par exemple, je ne puis, dès lors être tout à fait opérationnel. Le tout est de pouvoir cerner ses moments là et idéalement d'en connaître la cause... A partir du moment où je connais mes difficultés qu'elles soient passagères ou non, je peux essayer de faire la part des choses. Si j'arrive à cerner mes limites émotionnelles, je peux arriver à passer au dessus plus facilement dans le cadre professionnel.

Comment pourrait-il en être autrement si je veux pouvoir continuer, sur le long terme, à travailler avec mes bénéficiaires?


Georges B.

Ber,nardin

Messages : 14
Date d'inscription : 19/04/2009
Age : 40
Localisation : Ixelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

petite reflexion

Message  clochette le Ven 19 Déc - 11:17

bonjour vous tous nouvelle sur le forum je suis impatiente de vous faire part de mon vecu!
bref cela ne repond pas la question.
bien sur je pense qu'il faut etre trés clair vis a vis de soi pour pouvoir aprehender notre metier sereinement je pense que l'effet "burnout" n'intervient pas seulement dans le cadre de notre pratique mais il est aussi présent quand il survient dans notre vie privée, n'oublions pas que nous sommes humain et que nous travaillons avec l'humain dans ce sens il est donc vrais que si des soucis s'accumulent dan notre vie privée il est parfois difficile emotionnelement de ne pas ressentir ce mal etre meme sur notre lieu de travail.donc pour moicette phrase a vraiment du sens car j'ai commencer a ressentir une usure,un burnout ou encore un epuissement proffessionnel lorsque dans ma vie privé j'ai "subit" une depression du post partum,la deprssion passé l'usure est rester avec ses questionnement pouruoi estce que je fait ce metier dans quel but suis je vraiment a ma place.aprés quelque temps d'érance pschologique .
ma vie personnelle ce presentant sous de meilleur aspect une nouvelle motivation la certitude que je ne m'était pas trompée .
Je me sens bien clair avec moi meme et donc claire avec ma pratique proffessionnel.
Je pense effectivement que si l'on arrive a prendre soin de soi et que l'on est a meme de prendre sa vie en charge en d'autres termes "savoir s'occuper de soi " l'on peux savoir s'occupper des autre"

clochette

Messages : 2
Date d'inscription : 19/12/2008
Age : 43
Localisation : aisne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite réflexion... (13/12/2008)

Message  ANBARP le Jeu 18 Déc - 0:27

Salut à vous tous,
Je dois expliciter ma réflexion: en fait, on peut remarquer que le rapport qui s'établit entre le professionnel que nous sommes, ou vers lequel nous tendons tous dans l'exercice de notre fonction, et le contexte dans lequel nous intervenons (cf.mon post adressé à Agnes dans ce forum), induit notre relation à l'usager. Cette dernière peut être à l'origine de ressentis (déception, souffrances...) qui peuvent s'expliquer, entre autres, par les projections que le professionnel dirige vers la personne dont il doit s'occuper.
Respectueusement, Anbarp

ANBARP

Messages : 10
Date d'inscription : 12/12/2008
Age : 62
Localisation : LYON

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Petite réflexion... (13/12/2008)

Message  Admin le Mer 17 Déc - 2:25

Pour te répondre, Lilio, je pense en effet que la réflexion d'Anbarp devrait être déplacée dans un autre sujet... qui n'a pas encore été abordé. Je pensais justement amener une discussion sur nos motivations à devenir éducateurs, accompagnateurs, soignants... Je n'ai pas voulu couper le texte d'Anbarp car il fait partie intégrante de sa réflexion. Elle lui est propre et je respecte sa façon de penser.

Cependant, lors de la mise en ligne de la réflexion sur la motivation, je reprendrais, avec son accord, la partie motivationnelle de son intervention. Cette réflexion se fera sous une forme d'enquête et permettra de rebondir, peut-être sur d'autres sujets.

Admin
Admin

Messages : 173
Date d'inscription : 03/11/2008
Age : 52
Localisation : Charleroi

Voir le profil de l'utilisateur http://burnout.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

re reflexion !

Message  lilio le Mar 16 Déc - 23:22

Voilà une question importante !
Je me souviens qu'elle m'avait été posé lors de l'entretien à l'oral du concours d'éduc. Ce n'était pas si évident que ça pour moi à l'époque. J'étais trop dans l'altruisme et l'empathie envers l'autre. J'ai pris un peu de recul depuis rabbit Le narcissisme est primordial pour tout un chacun. Il faut pouvoir être épanouie et équilibré pour être efficace sa la relation à l'autre.
Quant à la question de la projection que soulève Ambarp, je pense que c'est un autre sujet, mais sommes toutes intéressant !

lilio

Messages : 3
Date d'inscription : 16/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite réflexion... (13/12/2008)

Message  Estelle le Lun 15 Déc - 16:25

Cette phrase parait peut être bateau mais je la pense trés réaliste, je suis éducatrice depuis 98 j'ai travaillé en MECS et en foyer pour jeunes adultes; Depuis 2005 je suis en congé parental car j'ai eu envie de prendre le temps de m'occuper de mes enfants.... je vous précises tout cela car oui par expérience et pour vivre la relation d'aide du coté de ma parentalité et de part le métier que j'ai exercé, je confirme que s'occuper de soi pour être bien dans sa tête, en adéquation avec soi est nécessaire pour povoir être disponible dans la relation à l'autre....
combien d'enfants placés ont des parents peu disponible et à qui le juge demande de s'occuper d'abord d'eux pour être en capacité de s'occuper de leurs enfants....
Pourtant ce n'est pas toujours facile de s'occuper de soi........mais oui c'est indispensable....

Estelle

Messages : 1
Date d'inscription : 15/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Impression

Message  ANBARP le Dim 14 Déc - 22:09

Il faut savoir bien s'occuper de soi même pour pouvoir s'occuper des autres?

Sur le plan términologique, je relève les termes suivants : savoir, s'occuper de soi, appuyés par le verbe falloir, pour pouvoir.
Ceci suppose dans la foction de s'occuper des autres ou les aider de primo,prendre conscience de ses propres besoins,secundo les dissocier de ceux de l'autre,et enfin pouvoir prendre le niveau de cette distnction par les éventuelles projections que soi peut adresser à l'endroit de l'autre.
Nous devons nous poser un certain nombre de questions concernant cette action de s'occuper de l'autre:
Comment puis-je m'expliquer ce désir de m'occuper de l'autre?
Quels sont les raisons qui animent chez moi ce désir?
Qu'est-ce que cette action vient combler en moi ?
La réponse à ce type de quetions constitue un outil pour mettre en oeuvre cette distinction dans ce rapport entre soi et l'autre. Et partant permet de prévenir les éventuelles projections sur l'autre.
Je conçois aisément que l'une des raisons de l'émergence de "la personne brulée" se situe à ce niveau.

ANBARP

Messages : 10
Date d'inscription : 12/12/2008
Age : 62
Localisation : LYON

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Petite réflexion... (13/12/2008)

Message  Admin le Sam 13 Déc - 17:49

Premier sujet



Que pensez vous de cette phrase : "Il faut savoir bien s'occuper de soi même pour pouvoir s'occuper des autres?"



Merci de laisser vos impressions...

Admin
Admin

Messages : 173
Date d'inscription : 03/11/2008
Age : 52
Localisation : Charleroi

Voir le profil de l'utilisateur http://burnout.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite réflexion... (13/12/2008)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum